Le bilan 2017 et la mue du festival en 2018

Beau bilan du Festival International du Film des Droits de l’Homme en 2017 :

Projections publiques 2017 :
800 personnes

Des salles souvent pleines à Istres, Aix, Marseille, Gardanne, Salon.

Avec des films documentaires et quelques fictions sur des thèmes aussi divers que le combat  pour les droits en Iran et Israël-Palestine, l’exploitation sexuelle des enfants au Cambodge, les employées de maison au Mexique, le sort des migrants  en Italie, Allemagne et Norvège, le Festival international du film  a pu sensibiliser un public élargi sur les droits humains.

21 personnes, majoritairement bénévoles, ont été impliquées directement dans la préparation du Festival. Deux journalistes professionnels  ont animé les débats avec  des intervenants de grande qualité.

Séances scolaires :
1200 élèves, 15 établissements touchés

28 séances scolaires dans 15 établissements publics et privés, auprès de plus de 1200 collégiens et lycéens,  dans 5 villes du département.
6 films sur la thématique des migrants, le respect de la terre et des communautés indigènes, le racisme et la portée des armes aux USA.
Projections suivies  d’un débat avec les élèves, avec leurs professeurs et  des spécialistes de la question.

Une réflexion sur « Le bilan 2017 et la mue du festival en 2018 »

  1. Pourquoi pas ce renouveau ! Mais fallait-il que, sans explication, les salonais passent à la trappe ?
    Serions-nous quantité ou qualité négligeable ? Nous sommes tombés avec la mue ! Pas de « peau » ! Espérons que quand vous aurez fait peau neuve, nous pourrons à nouveau vous accueillir. Sur une ville comme Salon, ce peut-être important…
    Cordialement. Jean-Marie Carlier

Les commentaires sont fermés.