Bilan de nos rencontres 2018

Après 4 semaines,
les Rencontres Cinématographiques des Droits de l’Homme se clôturent !

    950 spectateurs

          8 films

       9 projections

      6 villes : Aix, Marseille, Istres, Gardanne, Martigues et Châteaurenard

        18 intervenants dont 2 réalisateurs, 5 témoins, 7 experts et d’autres membres associatifs

   Un collectif de 5 associations, avec la collaboration de 7 autres associations, 2 institutions d’enseignement supérieur et 7 cinémas

       26 personnes, majoritairement des bénévoles, impliquées directement dans l’organisation du festival

À travers 15 pays différents, de l’Europe en Amérique du Sud, en passant par le Maghreb, le Moyen Orient et le Sud-est de l’Asie, huit films poignants ont témoigné des défis contemporains des droits humains.

Ces rencontres nous ont rappelé que les migrants sont des êtres humains avant tout, peu importe leur situation, et qu’il n’y a pas des personnes étrangères mais seulement des personnes que l’on connait pas encore. A travers la rencontre de l’Autre, la voix peut devenir un passeport et une arme pour la liberté. Des différentes cultures ont pu partager leurs vécus durant les débats – roms, gadjés, algériens, colombiens, libanais, afghanes… –.

L’émotion est ressortie par les témoignages des intervenants et des réalisateurs présents qui ont mis du cœur à l’ouvrage : « L’idée de mettre en lumière le combat pour les droits humains à travers le cinéma m’est venue naturellement » (parole du réalisateur Juan José Lozano).

Cette défense des droits humains, parfois difficile, laisse place à l’humour d’une vielle égyptienne, au rap d’un jeune afghane, aux danses Roms, aux bandes dessinées d’un artiste franco-cambodgien et ne reste pas sans espoir.

Rendez-vous bientôt pour des interviews des intervenants et spectateurs !
Restez connectés sur rcdhprovence.fr  !

En attendant, découvrez le teaser et le making-of des interviews  :